Verdir votre business – 8 pistes concrètes !

Verdir votre business, c’est possible et c’est maintenant !

Voilà 8 pistes concrètes pour verdir votre business

C’est parti ! Concrètement, vous aimeriez savoir comment verdir votre business. Vous en avez marre de constater chaque jours les dégâts causes par l’homme sur notre planète bleue. Vous pensez qu’il est possible de transformer votre activité, même petit à petit afin qu’elle devienne plus propre, plus vertueuse et qu’elle génère ainsi de vraies richesses, pas seulement des bénéfices.

Et bien vous êtes bien tombés. Il est temps de passer à l’action et je vous propose ici 8 pistes concrètes pour y aller dans cette transformation progressive.

En commençant tout de suite, maintenant !

Ces 8 pistes seront prochainement abordées plus en détails sur le blog, une par une, dans les semaines qui viennent. Mais avant d’aller dans ce détail, je tenais à les partager avec vous dès maintenant en quelques lignes.

  1. Finances responsables : mettre vos finances au vert, moraliser votre capital, c’est possible. Et vous pouvez aller voir comment tout de suite en cliquant sur le lien. Il se trouve que l’article détaillé est déjà écrit et qu’il vous attend avec quelques bonnes adresses et idées pratiques pour passer à l’action. Rien que ce volet là vous fera entrer dans un cercle vertueux. Alors foncez !
  2. Electricité ou énergie verte : sur ce thème, il y a pas mal de possibilités et vous pouvez agir de manière plus ou moins directe. Vous pouvez par exemple investir pour produire tout ou partie de votre énergie, voire devenir producteur et même aller jusqu’à revendre de l’énergie si vous êtes chauds !
    Vous pouvez aussi investir dans les énergies renouvelables faire financer en crowdfunding une unité de production en renouvelables sur votre toit,  sur votre terrain ou sur le toit ou sur le terrain des autres grâce à une startup comme Enerfip, dont j’ai interviewé le fondateur ici Interview ENERFIP.
    On voit apparaître des offres pour de l’électricité verte sur le marché. On parle par exemple d’Enercoop ou encore de direct Energie qui s’engagent à investir dans la production d’énergies renouvelables à hauteur du montant de vos factures chez eux. Honnêtement, vérité ou greenwashing, c’est trop tôt pour le dire, mais en tout cas, le changement de prestataire est très facile sur ce point, alors qu’avez-vous à y perdre ?
  3. PDE ou Plan de Déplacement d’Entreprise : alors là aussi, ce plan peut être impactant. Les PDE sont plus ou moins faciles à mettre en place. Cela dépend de la taille de votre entreprise, du nombre de sites, etc… Mais globalement, vous comprendrez facilement qu’il est possible de réduire considérablement vos frais de voyage en préférant la viso conférence (remplacer l’avion par la visio). Mais cela peut aller beaucoup plus loin. Par exemple, en proposant des solutions de transport alternatives comme le vélo, avec des avantages nets destinés aux employés qui font l’effort de laisser les énergies fossiles de côté, le temps de ces déplacements. Et il y a mieux encore, par exemple favoriser l’autopartage et le covoiturage, le pire étant de venir en avion, ou plus sérieusement en voiture individuelle et seul. Là aussi on peut encourager les employés par des avantages concrets (question volonté ET de décision).
  4. Mieux choisir vos fournisseurs : Ce point est essentiel, car il peut entraîner à la suite de vos décisions, d’autres entreprises dans votre engagement et donc, avoir plus d’impact. Voici quelques exemples rapides :
    1. Opter pour une flotte de véhicule d’entreprise électriques : et ainsi considérablement diminuer ses émissions de CO2. C’est le choix qui a notamment été retenu par Phillipe Bourgois pour sa société Germline – voir l’interview que j’ai réalisé ici – Interview Germline.
    2. Choisir des fournitures de bureau vertes : au delà des bonnes pratiques du style « imprimez que si nécessaire » et pendant qu’on y est, certains fournisseurs de fournitures de bureau proposent des gammes de produits « verts » inscrites dans une démarche durable depuis leur conception, jusqu’au recyclage. Vous pouvez aussi adopter un papier recyclé pour vos imprimantes. La qualité est plutôt bonne, sauf si vous avez besoin d’un extra blanc (ce qui est en fait rarement le cas). Et ainsi vous pourrez facilement sélectionner une gamme de produit verts qui vous convient bien (stylos, papiers, pochettes, étiquettes, classeurs…).
    3. Choisir un hébergement vert : pour votre site ou vos sites web. Oui, le web pollue et génère du CO2 tout en consommant de l’électricité par forcément verte. Alors, avant le 100% Green web, vous pouvez toujours changer d’hébergement de vos données pour un hébergeur 100% vert. Et ça existe. Pour info, l’hébergement compte pour 25% des émissions liées à votre site web. Une autre partie revient aux utilisateurs, mais là vous ne pouvez pas faire grand chose. Alors que sur l’hébergement, il suffit par exemple de souscrire à une offre chez un hébergeur qui utilise 100% d’électricité hydrolique. C’est ce que j’ai fais pour mon blog Russie.fr engagé dans le green IT (qui correspond à une partie de mon business) où je vend des formations pour apprendre le russe.
    4. Choisir des produits d’entretien vert : la propreté en entreprise, ça compte et là aussi vos fournisseurs de produits d’entretien pourraient bien faire la pluie et le beau temps sur votre impact environnemental. Là aussi, des gammes produit existent et permettent en principe de limiter cet impact négatif, dont nous voulons nous débarrasser. Mais il y a aussi des produits tout simples que vous pourriez préférer, comme par exemple le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc, et rien que ça, c’est une solution multi-usage super efficace (quand on sait s’en servir). Autre super avantage de ce genre de solution, ça ne coûte rien ou presque. Seul difficulté : lire la notice ou demander comment ça marche à votre grand mère, qui vous en dira des nouvelles !
    5. Recycler le papier : alors là franchement, rien de plus simple et tout le monde peut le faire. Si vous avez un fournisseur de fournitures de bureau, il suffit de lui demander de reprendre le papier au moment de sa livraison. Normalement, si il est bon, il devrait même vous le proposer et sans surcoût. De toute manière il vient faire la livraison, et là il ne repartirai pas les mains vides. Son camion aurait juste quelques cartons à transporter au lieu de rentrer vide et de faire le même trajet. Mais attention ! Assurez-vous tout de même que sa démarche est complète et redirige bien le papier vers un centre de recyclage et qu’il prévoit aussi une close de confidentialité pour destruction des papiers « sensibles ». ça existe, c’est facile, c’est pas cher et ça fera du bien à tous dans l’entreprise de savoir que ce papier là au moins… resservira !
  5. Planter des arbres ou compenser carbone tout ou partie de votre activité : non, je ne plaisante pas. Et il va sans dire que plus on remplace des aires goudronnées ou bétonnées par des arbres ou des plantes (du vivant !!!), plus on retardera les effets du réchauffement climatique. Mais c’est juste un exemple. L’idée ici est de faire des dons à des organisations qui elles ont une action 100% positive sur l’environnement (ou sur la sphère sociale). Comme ça si votre activité est incompatible avec une « verdisation » ou avec l’idée de Bio Entrepreneur, au moins vous pourrez en convertir une partie positivement. Autre avantage non négligeable ici, vous pourrez défiscaliser votre don (en fonction de l’organisation) au moment de payer vos impôt… donc… moins d’impôts au final.
  6. L’isolation thermique des bâtiments : Là aussi, vous avez un levier important pour réduire votre empreinte écologique et vos émissions de CO2. L’isolation thermique va de la simple isolation des murs ou des toits aux systèmes plus complexes de récupération de chaleur. Par exemple il existe des systèmes pour la réutilisation de la chaleur pour le chauffage des bâtiments. Chaleur qui est déjà produite par les machines de production ou encore par des serveurs dans le cas des data center, ou encore issue du compostage pour les entreprises agricoles.

Alors ça ne veut pas dire que ces 8 pistes seront 100% applicables pour votre entreprise.

ça ne veut pas dire non plus que cette liste de pistes est exhaustive. Il s’agit juste ici d’un premier jet sur le blog, comme ça, à froid. Je n’ai aucun doute sur le fait que de nombreuses autres pistes seront abordés par la suite sur le blog.

D’ici là, à chacun d’étudier chacune de ces pistes et de mettre en place ce qui peut l’être, et dès que possible. L’idée étant d’en faire le plus possible, sachant que :

  1. Chacune de ces pistes améliorera votre impact (environnement, salariés, fournisseurs, clients…)
  2. Leur mise en place est plutôt simple (question de décision)
  3. Elles peuvent générer des économies dans votre entreprise (produits d’entretien, plans de déplacement…)
  4. La démarche augmentera la motivation de vos employés, clients, fournisseurs (sauf si ce ne sont pas les bons)
  5. Leur mise en place pourrait même modifier votre positionnement suivant la façon dont vous le metrez en avant (vis à vis de la concurrence, de vos clients…).

Et au fait, c’est vrai, comment mettre ça en avant une fois que ce sera fait ! Alors je n’ai pas de réponse toute faite là dessus. Vous pouvez y aller comme vous le voulez. C’est à dire :

  1. Modestement : faites le pour vous, sans faire de bruit (l’essentiel étant que ce soit fait ?)
  2. Affirmé : mettez vos réussites en la matière dans votre rapport annuel d’activité et faite le savoir (plus ou moins) à vos clients, fournisseurs, employés, actionnaires…
  3. Repositionnement : si vous allez plus loin dans cette démarche, cela pourrait au delà du rapport d’activité annuel devenir partie de votre ADN d’entrepreneur (ce que je vous souhaite). Dans ce cas, là vous sortez les grands moyens, car il s’agit d’en faire un avantage comparatif vis à vis de votre concurrence. Il s’agit aussi d’attirer une nouvelle clientèle qui sera sensible à votre démarche et qui sera même peut être prête à payer vos produits ou services plus cher.

Bref, c’est un Très joli chantier qui vous attend ici. Vraiment ! Alors sans tarder, allez-y et j’ai hâte de mon côté d’avoir vos retours là dessus dans les commentaires un peu plus bas.

D’ici là je vous souhaite de fêter chaque petite étape. Cela vous encouragera pour la suivante, histoire de faire de votre démarche de verdisation de votre business un événement, un moteur de l’accompagnement au changement par le haut, pour le plaisir et pour le moral des troupes rassemblées autour de vous.

Et vous le comprenez bien maintenant, verdir votre business peut apporter beaucoup à votre entreprise et à toutes ses parties prenantes.

Ajouter : DEEE, choix des fournisseurs en général (imprimeurs verts, label Imprim’vert)

Employés venant d’ESAT & co

J’ai vraiment hâte de connaitre les petits (ou gros) trucs que vous aurez mis en place ou vos idées sur le sujet. Laissez moi vos remarques ci-dessous dans les commentaires.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.