Supermarchés collaboratifs – un modèle qui s’impose !

Ils arrivent enfin, les supermarchés collaboratifs !

Les supermarchés collaboratifs débarquent

Un supermarché collaboratif, deux supermarchés collaboratifs…

Les supermarchés collaboratifs débarquent ! Oui, Bio Entrepreneur est au fait des nouveautés avant même qu’elles n’arrivent chez nous. Et ils n’en sont qu’à leurs balbuciements. Et ils arrivent en France. C’est parti !

La Louve, supermarché collaboratif, un pionnier en France

Au moment où j’écris cet article, La Louve en est à son début. Ce supermarché collaboratif doit voir le jour quand il y aura suffisamment d’adhérents (les financeurs).

La louve, un supermarché collaboratif éthique

Supermarchés collaboratifs – nouveau modèle économique et social

Quand le nombre de participants est suffisant, chaque financeur (local) donne trois heures de son temps chaque mois pour travailler au magasin et pour le faire tourner. Et aussi pour en profiter 😉

C’est un business d’un nouveau genre, une nouvelle manière intelligente d’organiser les circuits d’approvisionnement des produits de l’alimentation. Une affaire a but « non lucratif » destinée à satisfaire beaucoup de monde (le plus grand nombre). Et ce projet là en particulier est pour le 18ème à Paris. Il y en aura d’autres.

Chaque participant (adhérent) donne 3 heures de son temps (c’est le principe) et peu bénéficier de produits de top qualité, payés directement aux petits producteurs, artisants du coin, à bas prix.

L’idée est de consommer local, de favoriser l’économie locale et l’emploi dans la région (fournisseurs, employés, prestataires).

Et je dirais que c’est mieux que ça encore.

En payant directement les producteurs et artisants à un bon prix, on est sûr d’obtenir des produits de bien meilleure qualité que la moyenne. Et à un prix imbatable (pas d’intermédiaires, frais de fonctionnement très bas).

Ce genre de projet génère directement un regain d’activité économique vertueuse tout autour du lieu d’implantation, un dynamisme et même une certaine confiance et qualité de vie sur ce même lieu.

Franchement, c’est une très belle aventure qui commence… et je souhaite à beaucoup d’entre vous d’en profiter à fond bien sûr. Que vous souhaitiez vous lancer dans ce business ou que vous en deveniez adhérent, c’est plutôt intéressant je trouve, pour tout Bio Entrepreneur.

On va finir par bien manger et par bien vivre.

A suivre !

Si je vous parle de La Louve, c’est que c’est un véritable projet d’entrepreneur. Il y a un montage de projet, un rétroplanning détaillé avec les dates de lancement, d’ouverture. Il a un financement et une précampagne de recrutement des adhérents. Et toute une campagne de communication pour faire le buzz.

Il faut un coordinateur ou plutôt une équipe bien faite… au taquet ! Et là je dois dire que c’est plutôt bien fait !

A terme, le projet doit permettre de nourrir beaucoup de monde avec une très belle qualité de produits alimentaires de toute sorte. Avec des emplois maintenus dans la région. Avec un vrai soutien aux productions de qualité du coin. Et vers une amélioration assez nette de la qualité de vie de tous ceux et celles qui participent (l’équipe en charge, le chef de projet, les adhérents, les prestataires, les fournisseurs producteurs et artisants…).

Chaque adhérent qui passe 3 heures de son temps par mois sur le projet s’engage pour une aventure pleine de sens. C’est un réel engagement pour un monde meilleur. C’est con à dire, mais c’est clairement le but.

L’organisation à mettre en place pour que ça marche est fine et nécessite une compétence experte. Mais on compte de plus en plus d’exemples d’expériences réussies, notamment aux Etats-Unis à Brooklyn où est né le premier supermarché collaboratif du genre.

Dans le cas de Brooklyn, c’est 16 000 membres qui font tourner le modèle et qui profitent de produits d’excellente qualité, tout en développant un cercle vertueux qui devrait vous faire un peu envie maintenant là non ?

Lol

Il devrait y avoir de plus en plus de supermarchés collaboratifs et c’est sans aucun doute à espérer. Les retombées de ce nouveau type d’entrepreunariat devrait être tout aussi profitable à l’économique et qu’au social pour le plus grand nombre. Et même pourquoi pas à l’environnemental. Bravo !

A suivre… J’ai hâte !!

Un truc à ajouter sur les supermarchés collaboratifs ou un truc à quoi ça vous fait penser ? Partagez dans les commentaires ci-dessous 🙂

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.